ACCUEIL

ACCUEIL

Ce site est le votre. N’hésitez pas à intervenir pour  fournir un texte, corriger une coquille, donner un lien pour faire connaître un site, etc..

La rubrique Anecdotes attend vos envois.

Dernière mise à jour:  octobre 2016

Prochaine mise à jour : janvier 2017

Vidéo du mois

Cyprien L’école 2cyprien école

La blague/les mots d’enfants du mois :

La veille d’un examen final de physique, deux amis se rendent à une soirée bien arrosée et se réveillent en retard. Et, bien sur, ils avaient très peu étudié. L’un d’eux eut une idée pas bête. Il alla voir le professeur et lui expliqua qu’ils avaient été visiter une vieille tante à l’extérieur de la ville et avaient décidé de dormir là, ils se lèveraient tôt pour venir faire leur examen. Mais voilà, ils eurent une crevaison avec la voiture et malheureusement ils n’avaient pas de roue de secours, d’où leur retard. Comme c’étaient de bons étudiants, le professeur leur dit qu’ils pourraient faire un examen demain matin.
Le lendemain, le prof de physique fit asseoir les deux  étudiants dans deux salles différentes. L’examen ne comportait qu’une seule question de 100 points :
– Quelle roue ?

La contrepèterie  du mois

Le  poème qui suit  est l’oeuvre ( le chef -d’oeuvre) d’un universitaire ayant tenu à conserver l’anonymat. On sait de lui qu’il est un spécialiste reconnu de Shakespeare, dont il a traduit l’oeuvre en vers.Il a été publié dans le canard enchaîné. C’est une perle rare pour les amateurs de contrepets. Il y en a un à chaque vers.

Plaintes d’une femme Déçue

L’hommage de leurs vers qu’à l’envie les poètes

À la femme déçue offrent toujours ardent

Flatte certes le but, mais n’apaise la quête

L’attente a des plaisirs qu’on ne fait qu’un moment

Aussi, jouet des vents qui I’hiver me rudoient,

Sur des talus où vont se fanant mes appas,

En un dense réduit où je n’ai point de joie,

Veux-je conter ce don que Thyrsis bafoua.

Las! Le pâle Thyrsis avait la mine austère

Le sentant sur le banc près d’eux un peu tarder

L’ amante bien des fois lui fit en vain la guerre

Ferme et froid cependant, jamais il ne doutait.

Pour voir se dénouer ce vœu, que de tendresse !

Que, docile à sa voix et promise à son lit,

J’eusse aimé dans ses bras m’ adonner à l’ivresse !

Mais, le vin que j’offrais jamais ne le conquit.

Ses doigts pouvaient jouer aux fous entre mes tresses,

D’un vent hardi parfois copiant les effets:

Il fallait à mon but, d’autres riens, des caresses

Moins lourdes dont mon goût se fût mieux satisfait.

Aux livres confiés une peine farouche

Cède à des plaisirs doux qui lui prêtent un fard,

Mais l’ouvrage choisi quand j’abordai ma couche

Me fit perdre la te et je Iuttai sans art.

Certain jour, face aux bois, je me crus bien lésée:

Le vent sifflait, la chasse au loup battait son plein

La bête bien tapie était près de l’orée:

Ah ! que le son du cor semblait clair et prochain!

Voyant un nid offert sur la mousse allongée,

Je sentis tout en moi la peine qui fondait,

Quand presque quitte au but il m’a soudain laissée:

Il jouit de mon trouble et ne fit que passer.

» Achève , dis-je,  et mets céans la vierge en terre

» Les couleurs de mon don te laissant sans émoi,

» Accorde au moins ce but, cruel, à ma prière:

De ce fer qui fait mon envie, ah ! perce-moi !  »

Il flétrit mes  » ave  » d’une parole amère:

je priais pour gagner le plus mâle des sots !

D’un don coûteux je sus la cruelle misère:

Aux mythes pour le bien je renonçai tantôt.

Mais, que te mine un jour ta peine sur ces rives:

Ton cri restera vain; ta voix clamant tes maux,

Pour ce mal que tu fis à l’amante naïve

Ne trouvera de mont qu’attendrisse l’écho!

 « Pour tout l’or des mots » Claude Gagnière  Ed°Robert Laffont

Livre de chevet de beaucoup d’ amoureux de la langue.

La citation du mois

A l’école, en algèbre, j’étais du genre Einstein. Mais plutôt Franck qu’Albert. Philippe Geluck

Anecdotes 

Lors d’ une préparation de dictée, en classe de CM1:

« Les enfants , savez pourquoi il y a un « d » à la fin de « nid »?

-Oui,  maîtresse parce qu’ on peut dire « nidouiller »!!

Les copies d’élèves du mois

Impuissance-apprise-1728x800_c

 zdzdndzud654d

 

Le dessin du mois

 enseignant-le-chat

 

Solution du Problème de vacances

Pour tous ceux qui aiment les maths, voici un p’tit problème de vacances aux conclusions surprenantes.

Une mère est 21 ans plus âgée que l’enfant. Dans 6 ans l’enfant sera 5 fois moins âgé que la mère.

Question : Où est le père ?

OUI on peut le savoir !

Solution

x= âge de la mère et y= âge de l’enfant

Nous avons donc :
x= y+21 et y+6 = 1/5 (x+6)
d’où x-21 = 1/5 (x+6) – 6

après moult simplifications et factorisations, on obtient :
4x = 81
L’âge de la mère est donc 81/4 = 20,25 ce qui nous donne en année 20 ans et 3 mois.
J’en déduit donc que l’enfant ayant 21 ans de moins doit avoir -9 mois.

Où peut bien être son père 9 mois avant sa naissance…

Dans le lit!!!!!

 

 

Les favoris du mois

Une révolution technologique dans  l’enseignement.

LA leçon

Les  classiques

Discours universel de la langue de bois pédagogique

Discours Universel de la langue de bois pédagogique 2.0

Exclusif: Najat Vallaud-Belkacem, notre ministre, à Poil.

Les copinages du mois

Le site d’une enseignante dynamique pour s’entraîner à lire et à écrire des mots. Olga Tagada.

 

Des choses plus sérieuses

Livret à photocopier et jeux pour sensibiliser à l’écoute des sons en relation avec l’apprentissage de la lecture.

youpi j'écouteYoupi j’écoute  (GS, CP)Ed° Belin 

 

– Une réflexion intéressante   et bien exposée de Ken Robinson.

Le paradigme de l’éducation

-Expérience pédagogique à connaitre et pourquoi pas à expérimenter « L’impuissance acquise »

Impuissance-apprise-1728x800_c

-Un lien pour enseigner la compréhension avec des blagues sur le blog Bla-bla .cycle 3

connaitre les statistiques d un site
contact: rirerecre@gmail.com