LA PRIERE DE L’ENSEIGNANT EN ZEP


LA PRIÈRE DE L’ENSEIGNANT EN ZEP

DONNEZ-MOI AUJOURD’HUI
LE COURAGE D’Y ALLER
PAS SEULEMENT POUR LA RETRAITE
ET LES CONGÉS PAYÉS
PARDONNEZ A TOUS CEUX
QUI NE VONT PAS M’ÉCOUTER
COMME JE PARDONNE AU MINISTÈRE
DE ME LAISSER TOMBER

ANNE ROUMANOF

LA leçon

LA  leçon

Un jour, un vieux professeur de l’école des Hautes Études Commerciales (HEC) fut engagé pour donner une formation sur « La planification efficace de son temps » à un groupe de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour donner sa matière.

Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : < Nous allons réaliser une expérience. >

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un  pot de terre de 4 litres qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : < Est-ce que ce pot est plein ? > Tous répondirent : < Oui. >

Il attendit quelques secondes et ajouta : < Vraiment? >. Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot. Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda : < Est-ce que ce pot est plein ? >

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.
L’un d’eux répondit : < Probablement pas ! >

< Bien ! > répondit le vieux prof. Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un seau de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda :< Est-ce que ce pot est plein ? >

Cette fois , sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent :< Non ! >

< Bien ! > répondit le vieux prof. Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :
< Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? >

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit : < Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire. >

< Non > répondit le vieux prof. < Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite. >

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos. Le vieux prof leur dit alors :
< Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? >
Votre santé? Votre famille? Vos ami(e)s? La réalisation de vos rêves ? Apprendre? Défendre une cause? Vos loisirs? Prendre son temps? >

< Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses gros cailloux en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir…sa vie. Si on donne priorité aux pécadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de pécadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question : Quels sont les gros cailloux dans ma vie ? >

< Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot. >

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Auteur inconnu

Ce texte a beaucoup circulé et est toujours très présent sur le net.  Il est encore sur de nombreux sites. Le fait qu’il plaise autant est aussi riche en enseignement que l’enseignement qu’il veut apporter.

Director

APRES PREDATOR, APRES TERMINATOR, voici

DIRECTOR

UN ROBOT pas Ménagé

A n’afficher que si vous avez un IEN ayant de l’humour ! –

Director sait tout faire… Director factotum… Director inscrit, radie, certifie… Director admet, transmet en double exemplaire, ferme à double tour… Director prévient, prévoit, envoie, renvoie, reçoit, s’asseoit (pas beaucoup)… dirige d’une main de Maître… Director connait la musique, mène à la baguette, déchante assez vite… Director Chef d’orchestre, Chef d’équipe, Capitaine: I’École et les enfants d’abord… Director convoque, réunit, anime les réunions, les préside aussi, les verbalise enfin… Director informe, déclare, signale, signe, consigne… Director à l’honneur, sollicite, réclame, demande (pas grand chose), obtient (encore moins)… Director coche, calcule, aligne des chiffres, déchiffre des lignes, compte, complète, remplit… Director vidé… Director n’a plus le temps, toujours le feu au train…

DIRECTOR CHEF DE GARE: COCU DE L’ENSEIGNEMENT.

Director assume, assure, rassure… Director responsable… Director œuvre, coopère. collecte, encaisse des sous, des coups (parfois)… Director réglemente, bonimente… Director tel un acteur studieux… Director, tel un dompteur, ouvre la gueule de sa bo~te aux lettres et, son courrier épluché, sa poubelle gavée, à sa décharge, bien sûr, il se met à rêver… Director enveloppe, clôt par nécessité, tamponne… Certains ont du sang sur les mains, lui, de l’encre. Director harmonise, dynamise, minitélise, languise, tyrannise (pas souvent, organise, analyse… Director élabore, évalue, statue… DIRECTOR ÇA TUE…

Director téléphone, questionne, sonde, enquête lourdement… Director statistique… Director résume, rédige, écrit (écrits vains souvent)… Director architexte… Director diffuse, distribue, fiche, affiche, en registre (s), énumère, inventaire… Director ne s’use que si l’on s’en sert… Director autorise, refuse, impose (rarement), propose, s’oppose, décide, obéit… Director.culbuto… Director consulte, compulse, lit B.O. et autres remèdes à l’insomnie … Director obsédé textuel… Director n’a plus de craie sur les doigts, la nicotine de l’Instit…

Director, un œil sur la montre et l’autre sur l’horloge, pressé toujours… DIRECTOR CITRON, MARRON PARFOIS… Director rencontre rendez-vous pas galants, mais râlants… Director inaugure, cérémonise, commémore, monumente aux morts… souvent à la fête, kermesses héroïques… joindre le futile au désagréable. Director opine, pédale dans la choucroute se retricycle, déformation continue ou discontinue…

Director jure que l’on ne l’y reprendra plus… Director aménage, trie, classe, répartit, range, mange un peu… Accessoirement, Director court, accourt, bondit (« bon » dit-il… mais il ne bondit plus)… Director ressort… Director, par ci, Director par 1à.. Director n’a plus la foi, ou plutôt, l’a mauvaise… Director mauvais joueur, on lui renvoie la balle mais jamais l’ascenseur…

Candide… ou UN DIRECTEUR EN PLEINE LANG…HEURE.

Trouvé dans une salle des maîtres

Anonyme ( mais certainement un directeur)

Pas facile d’être directeur

S’il exige la ponctualité, c’est un tyran;

S’il attend les derniers, il est trop tolérant;

S’il demande l’assiduité, c’est un despote;

S’il ne dit rien, il s’en fiche;

S’il prend la parole, il devient assommant;

S’il la donne, il se débarrasse;

S’il réclame le silence, c’est de l’abus de pouvoir;

S’il laisse la pagaille, c’est un manque d’autorité ;

S’il est ferme, il se prend au sérieux;

S’il est débonnaire, il n’est pas à la hauteur;

S’il expose ses idées, on est forcément contre;

S’il demande un choix, c’est un indécis;

S’il est dynamique, c’est un excité:

S’il fait tout seul, c’est un prétentieux;

S’il reste prudent, c’est un incapable;

S’il délègue; c’est un paresseux;

S’il est prévenant, c’est un obséquieux;

S’il ne l’est pas! c’est un orgueilleux

Anonyme