MDR

Il y a  dans Anecdotes deux rubriques   une « Métier De Merde    » MDM    pour  nos déboires et galères et une autre « Métier De Rêve » MDR  pour toutes les belles choses qui nous arrivent dans notre métier.

 Métier De Rêve

On attends vos envois

-Hier matin j’ai accueilli dans ma classe un petit ce2 d’origine péruvienne, il ne parle pas français, heureusement pour moi je parle un peu espagnol. Aujourd’hui je lui demande « écris moi tous les mots que tu connais en français » il écrit alors « sava; bonenui; fe deborev moncheri; adomin » ! J’aime mon métier !

merci Joëlle

-Notre travail est parfois fantastique ! Depuis 2 ans, je travaille avec un élève sur le contrôle de son impulsivité (violence et gros mots). Il fait de nombreux efforts et aujourd’hui je l’ai félicité. Il m’a répondu que c’était difficile pour lui mais qu’il le faisait pour moi.
Ce à quoi j’ai répondu qu’il le faisait pour lui, pour être capable de contrôler ses émotions dans toutes les situations. Toujours est-il que cela m’a touché !

-Ce soir, tous les parents d’élèves de ma classe m’ont organisé une fête surprise, comme ça juste pour dire merci. Tous les enfants étaient complices, mais ont réussi à tenir leur langue. Je n’ai rien vu depuis un mois que ça se tramait.

Je ressors de là émue, touchée, gonflée de bonheur pour des jours, des mois, des années… je n’aurais jamais cru que cela était possible.
Je vais avoir du mal à m’endormir. J’ai des parents reconnaissants et je voulais le partager avec vous.

merci Or élie

– « Quand j’arrive en classe les yeux bouffis à cause de collègues et qu’une élève (17 ans très réservée) me dit   » oh lala m’dame vous avez besoin d’un gros câlin et me tend ses bras   » (que j’ai refusé quand même)… et toute cette semaine ces élèves qui ont compris qu’il y a des tensions d’adultes qui m’ont mis des cœurs au tableau (au lycée , c’est très rare) et en toute discrétion… ou encore quand je suis revenue de 7 semaines d’arrêt et que j’ai reçu la plus belle lettre de soutien … de mes élèves (et rien des collègues). Quand une élève m’ avoue n’avoir jamais eu un livre en main et qu’il y en a maintenant  toujours un dans son sac …  » j’ai eu le déclic grâce à vous » … ces élèves devenus adultes qui me retrouvent par Facebook et qui me remercient, qui se souviennent de mes cours et me donnent leur note de bac de français… »

Tite Delph (extrait de Vis ma vie d’instit  de Lucien Marboeuf chez Fayard )

contact: rirerecre@gmail.com